Le post-apocalyptique en liens.

Articles tagués “post-apocalyptique

Libye : les insurgés au look post-apo, y’a bon



Pimp my caravane post-apo

Radieuse Dystopie est branchée street art ce derniers temps. Après Bansky hier, elle tenait à vous faire découvrir, ô lecteurs, cette caravane californienne enluminée par Roa, un graffeur belge originaire de Gand. Une caravane sort de Fallout, la perche du Nil du Cauchemar de Darwin. Un must pour frimer à Slab City.

A VOIR AUSSI :

> Slab City, ville post-apo et, surtout, dernière ville libre d’Amérique

> « Banksy, s’il vous plaît…dessine-moi une dystopie »


Un peu de steampunk, un peu de post-apo, beaucoup de Star Wars, voici les masques de pompiers des années 1880

Sûr que les les pompiers venaient sonner chez Radieuse Dystopie dans cet accoutrement, elle leur achèterait leur putain de calendrier.

Cette paire de masques de sauvetage date du milieu des années 1800 et de la Première Guerre mondiale.  Ils vous sont un peu familier, non? Près de 100 ans avant Dark Vador et Z-6PO, ces deux casques anti-fumée ont été portés par les pompiers, qui étaient à l’époque vachement moins rutilants, bling-bling et bodybuildés qu’aujourd’hui.   Le casque de cuir noir à gauche, estampillé  « Respirations Apparat » de chez « GBKonic Altona», a été fabriqué à Hambourg, en Allemagne, et a des faux airs de masque africain.  Le masque de  laiton a été faite à Paris par J. Mandet.  Tous deux ont des lentilles de mica pour aider à protéger les yeux de la chaleur.

Certes, cela ne vaudra jamais un masque NBC dernière génération. Mais c’est trop classe.


« Peace on earth », mignon conte de Noël post-apocalyptique

En cette période de fêtes de fin d’année qui pourraient bien être les dernières (enfin elle se comprend), Radieuse Dystopie a eu envie de vous ressortir  un peu de rêve de circonstance de ses cartons entreposés au fond de son bunker antiatomique. Elle a un temps pensé vous resservir le Père Noël ordure et son lance-flammes mais s’est finalement dit que vous valez mieux que ça.

Radieuse Dystopie a donc consciencieusement fouillé parmi les boîtes de corned-beef et les cartouches de chevrotine , pour finir par dégoter Peace on earth, dessin animé de 1939 d’Hugh Harman de la MGM. On se remet dans le contexte : le sentiment pacifiste et isolationniste aux États-Unis est au plus haut.  Le pitch : à Noël, sous la neige dans un village détruit par la guerre, un vieil écureuil explique à ses petits-enfants ce que sont les humains et les raisons de leur disparition de la Terre. En dépit de ce message pacifiste, de ce chantage à l’apocalypse, les  États-Unis entrèrent en guerre deux ans plus tard. Niqué papy écureuil.


Radieuse Dystopie est amie avec Emil Minty

Comment ça qui ça ? Emil Minty. Le vrai. Mais siiii. Tu sais bien, le sauvageon de Mad Max 2 : The Road Warrior, qui balance allègrement son boomerang d’aborigène, sectionnant au passage les doigts du petit malin voulant l’attraper. Tu le remets ? Bon bah Emil va bien. Grâce à la magie de Facebook, on est devenu copains comme cochons. J’ai appris qu’il tenait une bijouterie à Sydney, qu’il avait 38 ans, 39 dans une semaine, qu’il est marié à Isabella et qu’il a deux gosses. Il joue aussi au poker dans les casinos, Sheryl Crow et les concentration de bagnoles tunés de fans de Mad Max.

Emil Minty, c’est mon meilleur ami.

L’occasion de rappeler que vous pouvez, afin de vous rapprocher un peu d’Emil :

> Devenir ami avec Radieuse Dystopie

> Devenir fan de Radieuse Dystopie


Le parking post-apocalyptique, idéal pour garer ton Interceptor

Détroit, c’est la ville post-apo. Avec le copyright et tout. Une ville loqueteuse , sinistrée à mort – entre 1950 et 2000, elle a perdu près de 900.000 habitants – où tout tombe en ruine et où la pauvreté frappe deux fois plus que la moyenne américaine. Alors, forcément, tout se fait un peu à l’arrache.

Le Michigan Theater est un cinéma créé en 1926 par l’entreprise architecturale Rapp and Rapp.  A l’époque, il était considéré comme classe. Actuellement il sert de parking abrité pour des pick-up Toyota et des Chrysler familales.

A LIRE AUSSI :

> Indispensable pour votre Renault Fuego: le drive-in post-apocalyptique

Le Michigan Theater (littéralement « Théâtre du Michigan » en français) est un cinéma à Détroit, dans l’État du Michigan, aux États-Unis, créé en 1926 par l’entreprise architecturale Rapp and Rapp pour John H. Kunsky. Il sert actuellement de parking abrité.

« Fallout: Nuka Break », un fan-made court métrage qui a l’air tip top

Radieuse Dystopie ne sait quasiment rien ce ce truc, si ce n’est que c’est réalisé par les inconnus Julian Higgins et Zack Finfrock. Mais ça a l’air de déchirer sa maman.

> Le site web des joyeux drilles