Le post-apocalyptique en liens.

Articles tagués “cinéma

Le Petit Chaperon rouge post-apo dézingue les loups à l’arme automatique

REDD « red Riding Hood ». Ce film a coûté 247 dollars. Pas cher, hein ? Mais, franchement, le budget serré  se ressent un peu. Déjà  à la lecture du pitch signé de la main du réalisateur, un certain Patrick A. Prejusa.

« Année 2111.  La plupart des États-Unis est détruite.  La plupart des grandes villes sont en ruines. La moitié de la population mondiale est morte ou a quitté la Terre pour d’autres planètes. Magic Valley est le nom de la ville oùles survivants affluent pour reconstruire.  Magic Valley dispose de l’électricité, d’eau propre, et même de restaurants fet d’une salle de cinéma. Cependant, le mal dans les forêts voisines. .Demons, monstres et loups géants. De plus en plus, ils commencent à apparaître au cours de la journée. Et Magic Valley n’a pas assez de soldats ni de munitions pour combattre ce mal.

Mais arrive  notre héroïne connue sous le nom de REDD.  Elle apparaît un jour, sortie  de nulle part, dans son manteau rouge et armés jusqu’aux dents.  Armée de plusieurs armes et assistée d’une petite équipe de soldats, elle s’enfoncent dans la forêt pour se frayer un chemin vers son centre et tuer la source du mal, une femme maléfique connue sous le nom de Mère-Grand. »

Ca claque, non ?

> Le blog du film

A VOIR AUSSI :

> « Peace on earth », mignon conte de Noël post-apocalyptique

> « Fallout: Nuka Break », un fan-made court métrage qui a l’air tip top

> Sons of chaos, court-métrage post-apo

> « Eater of the sun », joli court-métrage post-apocalyptique

Publicités

Le parking post-apocalyptique, idéal pour garer ton Interceptor

Détroit, c’est la ville post-apo. Avec le copyright et tout. Une ville loqueteuse , sinistrée à mort – entre 1950 et 2000, elle a perdu près de 900.000 habitants – où tout tombe en ruine et où la pauvreté frappe deux fois plus que la moyenne américaine. Alors, forcément, tout se fait un peu à l’arrache.

Le Michigan Theater est un cinéma créé en 1926 par l’entreprise architecturale Rapp and Rapp.  A l’époque, il était considéré comme classe. Actuellement il sert de parking abrité pour des pick-up Toyota et des Chrysler familales.

A LIRE AUSSI :

> Indispensable pour votre Renault Fuego: le drive-in post-apocalyptique

Le Michigan Theater (littéralement « Théâtre du Michigan » en français) est un cinéma à Détroit, dans l’État du Michigan, aux États-Unis, créé en 1926 par l’entreprise architecturale Rapp and Rapp pour John H. Kunsky. Il sert actuellement de parking abrité.

« Fallout: Nuka Break », un fan-made court métrage qui a l’air tip top

Radieuse Dystopie ne sait quasiment rien ce ce truc, si ce n’est que c’est réalisé par les inconnus Julian Higgins et Zack Finfrock. Mais ça a l’air de déchirer sa maman.

> Le site web des joyeux drilles