Le post-apocalyptique en liens.

art

Trip mystico-chamanique et disquette dans le désert du Mojave

Un désert, un tente, des scories et de la poussière. Des hipsters bariolés, un chamane, une disquette enfouie, exhumée, insérée dans la fente rocheuse.Le minéral  devient radieux, rayonnant, stroboscopique.


100 maisons abandonnées à Détroit

Radieuse Dystopie vous a déjà parlé plusieurs fois de Détroit la sinistrée, de ses décors délicieusement destroy et  se son parking post-apo. Cette fois, voici quelques clichés d’un certain Kevin Bauman qui a photographié cent maisons abandonnées dans cette belle ville. Sélection :

A LIRE AUSSI :

> Le parking post-apocalyptique, idéal pour garer ton Interceptor

> Promenade dystopique dans les ruines de Détroit la sinistrée


Une cabane dans un champignon atomique

Dietrich Wegner est un artiste. Un vrai. Qui se fait notamment de l’argent en fabriquant des anus géants. Mais notre jeune ami a surtout, et c’est là qu’il intéresse Radieuse Dystopie, construit une cabane dans un champignon atomique. Quel talent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


John Coster-Mullen, le gars qui fabrique sa bombe atomique

Il n’a pas de  diplôme de physicien. Ni de diplôme tout court. A vrai dire, il a quitté l’école avant la puberté. Mais ce chauffeur-livreur sympathique en est persuadé : d’ici peu, il réussira a fabriquer SA bombe A. Optimiste, il emploie tout son temps libre à fabriquer des répliques exactes de Little Boy et Fat man, les deux bombes larguées sur le Japon. Et d’après lui, c’est bête comme chou : « Le vrai  secret de la bombe atomique , c’est qu’elles sont très faciles à fabriquer. »

Il en a même fait un livre, Atom Bombs: The Top Secret Inside Story of Little Boy and Fat Man.

Aller John, courage, un dernier coup de collier et t’en verras le bout.


Pour faire tomber les gonzesses post-apo, misez sur le costume Fallout « RNC »

Il y a quelques temps, Radieuse Dystopie vous suggérait d’occuper vos longues soirées d’hiver en vous construisant un casque Fallout « Brotherhood of steel ». Si vous avez passé ce cap débutant, on passe désormais aux choses sérieuses : le all-kit armure-casque-manteau. Yep. Enfin Radieuse Dystopie est infoutue de s’attaquer à une telle entreprise, mais un jeune dégourdi s’y est attelé. Pour un un résultat probant.

 

 

Radieuse Dystopie a cherché vite fait le nom du drôle, sans succès.

Alors, pour la gloire, elle affichera tout de même sa photo. Oulala. Garde donc ton casque, copain.

 


« Fallout : Nuka Break », le court-métrage Fallout, est dispo

Radieuse Dystopie vous en parlait en (quasi) exclusivité en décembre dernier. Mais avait complètement, mais comp-plè-te-ment oublié de vous dire que le bousin était désormais disponible en intégralité . 16 minutes et des poussières radioactives de bonheur. Bisous.


Explorez les ruines flippantes d’Andre Govia

Andre Govia est un gars bien cool qui, quand il a du temps libre, plutôt que d’aller visiter le musée du clou, préfère se taper l’incruste dans des lieux abandonnés. Et de préférence dans des endroits bien glauques, bien paumés, où les méchants de Batman crècheraient volontiers : anciens sanatorium pour enfants tuberculeux, asile de fou à l’abandon, manoir délabré, parc d’attraction envahi par les broussailles, laboratoire désaffecté.

Non content de se balader pépère dans ces  vénérables batisses, il en rapporte des clichés qui démontent.  Andre Govi, Radieuse Dystopie t’aime.



Ce diaporama nécessite JavaScript.