Le post-apocalyptique en liens.

« Our cities must fight » : en 1951, les explosions atomiques ne sont pas aussi dangereuses que l’on croit

Ah, la grande époque de la Guerre froide. En 1951, le gouvernement américain réalise un sympatoche petit clip d’information sur la guerre atomique et ses conséquences.  Il y incite  les citoyens américains à ne pas évacuer leurs villes et villages, en cas d’attaque. « Séjourner dans une ville après une attaque atomique n’est pas aussi dangereux que les gens pensent », claironne la daube à 18 images par seconde.

Regardez donc le sémillant acteur-journaliste-propagandiste affirmer sans sourciller qu’évacuer son domicile ou sa ville en cas d’attaque nucléaire relève de la trahison.  Ce qui se défend.

Publicités

Une Réponse

  1. bien vue mr , ne9anmoins il serait seirvr a des radiation de type solaire , ou e9lectromagne9tique , non je pense que les gouvernements n’ai pas toujours a de9nigrer dans leur action sur le coup je ne peut que re9agir favorablement .a suivre les catastrophe future .

    4 décembre 2012 à 5 h 05 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s