Le post-apocalyptique en liens.

Le silo à missile, le summum du luxe pour un abri antiatomique

Bruce Francisco et son cousin Gregory Gibbons sont deux sympathiques rednecks qui on aménagé un petit chez eux assez  inhabituel dans l’État de New York, aux States. Les deux joyeux drilles ont transformé  une base de missiles Atlas de la série F datant  de la guerre froide en la maison la plus cool de l’Etat.

Construit par le gouvernement des États-Unis pour un coût de 18 millions de dollars chacun, les 12 silos de cette génération avaient depuis été déclassés. Quelque trois décennies plus tard, Francisco et Gibbons ont donc acheté le site pour une bouchée de pain (100,000 dollars, soit le prix d’un garage à Paris, ahum) . Ils y ont aménagé une maison témoin  au-dessus du silo à missiles, entrée de la vraie maison bel et bien située dans l’ancien centre de lancement .

Francisco et Gibbons transformé les niveaux supérieurs du centre de contrôle en salle à manger et de loisirs. Un escalier en colimaçon mène vers  les chambres à coucher. . Il y a  au total 120 mètres carrés d’espace de vie à la surface et 215 sous terre.  Et d’après nos deux compères, l’espace souterrain est l’endroit idéal pour se terrer pendant les rigueurs de l’hiver : peu importe ce qu’il fait à la surface,  la température dans la base de missiles reste invariablement à 16.

Mais il leur reste encore 1300 mètres carrés à aménager, ce silo profond de 54 mètres, large de 15, où dormaient les missiles Atlas. Bruce et Gregory, des mec comme ça qui, aux dernières nouvelles, cherchaient à vendre leur bien 2,1 millions de dollars.

Publicités

2 Réponses

  1. Pingback: Indispensable pour le Waterworld : la maison flottante « Radieuse dystopie

  2. Pingback: Un abri atomique sous la préfecture d’Avignon « Radieuse dystopie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s