Le post-apocalyptique en liens.

« Eater of the sun », joli court-métrage post-apocalyptique

Étant donné que le bousin fait seulement 3 minutes et 58 secondes, Radieuse Dystopie vous fera grâce du pitch.  Sachez juste que la photographie est belle et le film tourné en grande partie en Islande. Ceci explique peut-être cela.

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Le Petit Chaperon rouge post-apo dézingue les loups à l’arme automatique « Radieuse dystopie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s